Uncategorized

Réparer le cerveau abîmé de l’homme, bientôt possible ?

Des chercheurs français et belges sont parvenus à réparer une partie endommagée du cortex visuel d’une souris. Une première mondiale.

Le cerveau fait partie des organes les plus fragiles du corps humain. En cas de lésion, par exemple à la suite d’un accident vasculaire cérébral ou d’une maladie neurodégénérative, ses cellules ne peuvent se reconstruire d’elles-mêmes.

Grâce à leurs dernières recherches sur le cerveau, des chercheurs de l’université de Poitiers et de l’Institut de recherche interdisciplinaire en biologie humaine et moléculaire de Bruxelles ont réalisé que certaines zones du cortex pouvaient s’auto-réparer en cas de lésion. Le cortex permet de gérer les fonctions de vision, d’audition et les mouvements.

Ils ont donc essayé de stimuler cette fonction d’auto-réparation en cultivant des cellules souches embryonnaires cultivées in vitro pour les modifier en cellules neuronales, avant de les implanter dans le cerveau de l’animal. “Notre approche est d’essayer de greffer des neurones en bonne santé pour remplacer la région du cerveau lésée, explique Afsaneh Gaillard, responsable de recherche au Laboratoire de neurosciences expérimentales et cliniques qui dirige l’équipe de recherche. On appelle cela une thérapie cellulaire par transplantation.”

Des doutes encore pour l’homme

Après une année d’expérience, les scientifiques ont relevé que la greffe avait été efficace sur 61% des animaux et qu’ils avaient retrouvé un cortex visuel fonctionnel. Pour les autres, des tumeurs ont fait leur apparition. “Nous sommes les premiers à montrer que l’on peut réparer du cortex, en l’occurrence du cortex visuel”, a précisé Afsaneh Gaillard.

Ces avancées scientifiques pourraient permettre de réparer le cerveau humain ou des neurones abîmés. Mais les chercheurs restent prudents. “On a montré, sur des animaux, qu’il est possible de réparer les lésions traumatiques ou celles causées par la maladie de Parkinson, a précisé le scientifique. Ce sont des sujets de recherche en cours et les recherches essaient de voir la faisabilité de cette approche dans d’autres maladies.”

Pour l’heure, aucun test n’a été pratiqué sur un autre cortex que celui d’une souris. Or le cerveau humain est bien plus complexe, avec des centaines de types de neurones différents.

 

http://www.lepoint.fr/science/reparer-le-cerveau-abime-de-l-homme-bientot-possible-13-03-2015-1912670_25.php#

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s